Presentation de l'atelier

L’initiative « 4 pour 1000 : les sols pour la sécurité alimentaire et le climat », lancée lors de la COP 21 à Paris, a pour objectif d’accroître la sécurité alimentaire, d’atténuer le changement climatique et de s’y adapter grâce à la séquestration de carbone dans les sols (agricoles, forestiers, urbains, périurbains, zones naturelles...). Initialement annoncée en mars 2015 à Montpellier par le ministre Stéphane Le Foll, lors de la conférence scientifique internationale « Agriculture intelligente face au climat », l’initiative « 4 pour 1000 » comprend un programme international de recherche et un plan d’action. L’initiative fédère près de 300 partenaires à travers plus de 40 pays. Elle a été distinguée en 2016 par le World Future Council qui lui a remis le prix de la politique d’avenir visionnaire.

Les organismes de recherche français jouent un rôle moteur dans l’initiative et tout particulièrement dans son volet recherche. L’atelier qui s’est déroulé les 7 et 8 novembre a eu pour objectifs :

  • d’amplifier la mobilisation des chercheurs, de structurer et renforcer cette communauté et d’établir une stratégie nationale de recherche sur les thèmes et les enjeux du volet recherche de l’initiative 4P1000
  • d’identifier des fronts de science et des actions de recherche à programmer de façon prioritaire pour alimenter les 4 piliers du volet recherche
  • d’établir une première cartographie des réseaux et chercheurs impliqués dans les thèmes de recherche 4P1000.

Près de 80 participants dont certains participent à des réseaux (plus d’une trentaine représentés lors de l’Atelier) ont répondu à l’invitation des organisateurs. Les travaux ont été organisés en 7 sous-groupes thématiques regroupant autour d’enjeux de recherche des expertises scientifiques de différentes disciplines.

groupes_1.jpg

Ces travaux ont permis d’identifier dans chacun de ces 7 sous-groupes des fronts de recherche (voir les exposés de restitution de ces travaux disponibles après connexion). La prochaine ambition est, à partir de ces résultats, de nourrir la programmation scientifique et la construction d’un programme de recherche qui pourrait être inter-établissements.

L’atelier a été également le moment de lancer un appel pour la création d’un programme de recherche ambitieux mobilisant l’expertise française (également disponible après connexion).

Personnes connectées : 1